IPOD TOUCH, IPOD NANO et IPOD SHUFFLE : un baladeur pas comme les autres

Steve Jobs et l’iPod, une véritable histoire d’amour

L’iPod est le chouchou de Steve Jobs. Il s’est impliqué corps et âme dans sa création. Il n’a d’ailleurs pas cessé de l’améliorer pour qu’il se rapproche le plus de la perfection.

Steve Jobs fait de l’iPod une affaire personnelle

C’est le cofondateur d’Apple en personne qui annonce l’arrivée d’un « dispositif numérique révolutionnaire » en janvier 2001. Aucune autre information n’a été filtrée. Le 17 octobre de cette même année, il invite une poignée de journalistes à Cupertino, le siège de son empire. La présentation au grand public a eu lieu six jours plus tard. Il a lui-même tenu à faire la promotion de ce petit appareil qui lui tient à cœur. Pour comprendre cette dimension personnelle, il faut revenir à la création de l’iPod. Avant que ce dernier ne soit conçu, plusieurs types de baladeurs étaient déjà à foison sur le marché. L’enjeu est de taille pour Apple puisqu’il va falloir faire la différence. Et c’est là que le génie de son CEO est intervenu. Grâce à de nombreuses fonctionnalités qualifiées de révolutionnaires, l’iPod a su trouver sa place en devenant même un produit miracle.

L’ipod, un baladeur pas comme les autres

La principale stratégie appliquée par l’équipe de Steve Jobs pour différencier l’iPod d’un autre baladeur se concentre sur la plate-forme numérique. Le visionnaire insiste sur le fait qu’un vaisseau spatial est la plate-forme idéale. C’est pour cette raison que ce baladeur d’un nouveau genre a tout copié de l’interface Mac. Toujours dans l’optique de ne pas ressembler aux « autres », l’utilisation de l’iPod nécessite un logiciel bien spécifique. Il s’agit de l’iTunes, compatible à l’origine avec Mac OS et Mac OS 9. La première génération était destinée uniquement aux utilisateurs de Macintosh. Plus tard, l’application est téléchargeable et adaptée aux autres systèmes d’exploitation.

L’iPod, un baladeur facilement reconnaissable

Quel que soit le modèle choisi, l’iPod reste un baladeur facilement reconnaissable. Ce petit appareil ne fait aucun acte de copiage et assume sa propre identité, que ce soit du côté visuel ou ergonomique. Parmi les caractéristiques les plus marquantes, l’on peut évoquer sa grande maniabilité, ses écouteurs en blanc, sa molette cliquable, son écran multi-touch et particulièrement son impressionnante légèreté. Comme son créateur l’a toujours affirmé, l’iPod se glisse facilement dans la poche d’un jean. De ce fait, il peut être amené partout. L’on ne peut donc pas oublier le côté pratique.

 

L’iPod au fil des générations

L’iPod se veut un produit indémodable. Du moins, c’est que son concepteur, Steve Jobs, a toujours recherché. C’est d’ailleurs pour cette raison que le baladeur rencontre autant de succès même 10 ans après sa sortie. L’une des plus importantes modifications effectuées sur l’appareil est certainement le volume de son stockage. De 2 Go, celui-ci est passé à 160 Go. Puis, il y a l’autonomie qui atteint désormais les 40 heures. Autres innovations, l’arrivée des lecteurs de vidéos, séries TV, films et livres dès la deuxième génération, montage et enregistrement vidéo ainsi que navigateur Safari chez le dernier né de la famille, le Touch.

IPOD TOUCH, IPOD NANO et IPOD SHUFFLE

IPOD TOUCH, IPOD NANO et IPOD SHUFFLE

Ce contenu a été publié dans Internet, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à IPOD TOUCH, IPOD NANO et IPOD SHUFFLE : un baladeur pas comme les autres

  1. Ping : MORT DE STEVE JOBS : Apple, la vie après Steve Jobs - Quel est ?Quel est ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *